Accueil·Littérature asiatique·Mes chroniques

La Tour de Tôkyô : Maman, moi, et papa de temps en temps, de Lily Franky

« elle est là, proéminente, pointue, dressée tel l’axe d’une toupie. au coeur de tôkyô. au coeur du pays. Au coeur de nos rêves »

la-tour-de-tokyo-lily-franky

Titre original : Tôkyô Tower Okan to boku to, tokidoki, Oton.

Genre : Autobiographie

Nationalité : Japonais

Date de publication : 2013

Traduction : Patrick Honnoré

Éditeur : Picquier poche

Note :  icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149


Résumé :

Par une star de la scène rock et pop japonaise indépendante, un livre superbe, énergique, puissant, poignant hommage à sa mère et récit de ses années d’enfance puis d’errance et de galère à Tôkyô. Un père violent, looser indécrottable et yakuza à ses heures, une mère forte et généreuse qui voue son existence à son fils. Et, pivot symbolique et ombilic du monde, la Tour de Tôkyô, qui attire les jeunes provinciaux et leur brûle les ailes. Porté par une langue orale inventive et imagée, mais aussi très maîtrisée, qui transforme progressivement ce récit de la découverte de la ville et de soi en leçon de vie, ce livre est aussi l’emblème de toute une génération. Celle qui, née dans les années 1960, fut trop jeune pour avoir participé aux mouvements contestataires, mais ne s’est jamais reconnue dans l’idéologie du  » miracle  » japonais. Une génération sans complexes qui refuse de rentrer dans le rang et invente sa propre modernité.


Mon avis :

Un gros coup de coeur pour ce livre ! Entre réflexions sur la vie et récit d’un parcours de vie, Lily Franky parvient à nous faire voyager et à nous interroger sur la vie avec une aisance et une simplicité étonnante. Mais surtout, tout ce qui fait la beauté de ce livre c’est l’hommage rendu à sa mère.On rit, on pleure et on s’attache fortement aux personnages, même à celui auquel on s’attendait le moins. Au travers de ce livre, on aperçoit la dévotion d’une mère, le profond respect et l’amour inconditionnel d’un fils et la réalité de la vie. En fermant ce livre, j’étais émue et je voulais en savoir plus. Je désirai voir ce qu’il allait advenir de cet homme et de son entourage. L’écriture est fluide, avec un pointe de poésie et d’humour.On ne s’ennuie pas une seule seconde, on voyage un peu partout au Japon, on s’envole même pour Hawaï et tout ça en restant dans son lit ou sur son canapé près du feu ( ou n’importe où selon son envie ! ). C’est pourquoi je vous conseille vivement  la lecture de ce roman !

Bonne lecture !


L’auteur :

Lily_Franky

De son vrai nom Nakagawa Masaya, Lily Franky est né le 4 novembre 1963 à Kokura sur l’île de Kyûshû. Illustrateur, musicien, chroniqueur de presse et de radio, scénariste, acteur de cinéma, auteur d’albums pour les enfants : c’est un artiste touche-à-tout et une figure polymorphe de la scène rock et pop japonaise. Il explique son pseudonyme Lily Franky ainsi : « Je voulais un nom qu’on ne puisse pas définir comme masculin ou féminin, ni comme japonais ou étranger « . La Tour de Tôkyô a obtenu le prix des Libraires japonais en 2006 et s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s