Accueil·Dystopie·Mes chroniques·Romance

The Book of Ivy, de Amy ENGEL

« Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? »

The Book of Ivy

 Genre : Dystopie, Romance
 Nationalité : Etats-Unis
 Traduction : Anaïs Goacolou
 Date de publication : 2015
 Éditeur : Lumen

Noteicones_01149 icones_01149 icones_01149  icones_01149

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.


Mon avis :

Il n’y a pas de doutes, The Book of Ivy m’a envoûté ! Au point que je ne sais pas vraiment par où commencer. Qu’il s’agisse de l’intrigue ou des personnages, rien ne m’a déplu. Sauf peut-être m’attendais-je à un peu plus d’action, notamment concernant l’orchestration du meurtre. Mais ce petit « moins » est largement rattrapé par l’aspect psychologique et les questions soulevées. À qui peut-on vraiment faire confiance ? Où se situe la liberté ? Autant de questions auxquelles se confronte l’héroïne et qui ne manquent pas d’intérêt.

Du côté des personnages, j’ai été agréablement surprise. Au fil de la lecture, on ne sait plus vraiment qui sont les méchants et qui sont les gentils. La situation s’inverse presque. Aucun personnage ne m’a paru moins intéressant que les autres car chacun d’entre-eux cache un côté sombre qui se dévoile peu à peu. A côté de ça, je craignais quelque peu que la romance prenne le pas sur tout le reste mais finalement je me suis surprise à être frustrée à certains moments, ce qui en soit relève presque du miracle pour moi. Ivy est un personnage complexe qui lutte sans cesse contre les autres et contre elle-même. Elle tente de démêler le vrai du faux, refuse de se laisser entraîner par ses sentiments et doit faire face au pire.

D’ailleurs, autre aspect qui m’a beaucoup plu, c’est le fait que l’auteur aborde le sujet de la condition des femmes. Un peu de féminisme ça ne fait pas de mal selon moi, surtout pour dénoncer d’une certaine manière des sujets graves. Ces différents aspect m’ont tenu en haleine tout au long du livre et je me suis finalement retrouvée frustrée qu’il se termine aussi vite. Je n’en ai fait qu’une bouchée ! Au début, j’ai été déçue par la fin car je pensais qu’il n’y avait pas de suite, mais quand j’ai appris qu’il y en avait une, revirement de situation, je me suis dit qu’elle était parfaite car justement elle nous fait languir ! Que va-t-il advenir de notre courageuse héröine ? Il me tarde vraiment de découvrir la suite qui, je l’espère ne me décevra pas car j’en attends beaucoup.

Tout ça pour dire que The Book of Ivy fait indéniablement partie de mes coups de coeur, un de plus, et que je ne peux que vous en conseiller la lecture si vous voulez vous plonger dans une dystopie qui sort un peu de l’ordinaire et qui vous amènera à vous poser vous-même des questions. Alors, qu’attendez-vous ?

Bonne lecture à tous !


L’auteur :

Amy-Amy-Edited-0007-199x300 Née au Kansas, Amy Engel a passé son enfance dans divers pays du monde (Taïwan, Iran) et vécu un peu partout aux États-Unis, de la Californie à Washington D.C. Avant de se consacrer à plein temps à l’écriture, elle a exercé le métier d’avocate – qui s’est avéré moins trépidant au final que dans les séries télévisées. Dès qu’elle a un moment de libre, elle plonge dans un bon bouquin, ou se livre à son péché mignon : l’achat compulsif de chaussures. The Book of Ivy est son premier roman.

Son site internet : http://amyengel.net/

Publicités

4 réflexions au sujet de « The Book of Ivy, de Amy ENGEL »

  1. Comme tu dis, au bout d’un moment on ne sait plus qui est « méchant » ou pas, c’est pas mal. Je n’ai pas été dérangé par le manque d’action, surement parce que j’ai lu à pls reprises qu’il n’y en avait pas beaucoup !
    Merci d’avoir lu ma critique 😉

    J'aime

    1. Tout comme toi, j’ai trouvé qu’il manquait un peu d’action et ça n’a pas été le gros coup de coeur mais ce que j’ai aimé c’est plutôt l’aspect psychologique et la fin qui attise la curiosité =) Je n’ai pas encore lu là suite, elle attend patiemment son heure dans ma bibliothèque. Peut-être que le deuxième tome aura plus d’action, en tout cas je l’espère =)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s