Accueil·Dystopie·Mes chroniques·Par genre·Romance

La Sélection, tome 1, de Kiera Cass

« Je me retourne brusquement et mes yeux s’écarquillent. Oui, c’est bien moi, mon portrait s’affiche à l’écran. Cette photo… »

Couverture La sélection, tome 1

 Genre : Dystopie, Romance
 Nationalité : Etats-Unis
 Traduction : Madeleine Nasalik
 Date de publication : 2012
 Éditeur : Robert Laffon

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 

 

 


Résumé :

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?


Mon avis :

Pour ne rien vous cacher, au début, j’étais septique. Je me méfie toujours des romans qui font beaucoup de bruit, parfois pour pas grand chose, en tout cas selon moi. Toutefois, comme j’ai eu la possibilité de le lire, et en plus au  format numérique, je me suis dit que c’était l’occasion où jamais de me lancer dans l’aventure e-book. Et pour tout dire, je ne regrette pas ! Certes, ce n’est pas non plus LE livre de l’année, mais j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire, je n’ai même pas vu les pages défiler.

Déjà, j’ai apprécié le personnage d’America, directe et franche, qui pense avant tout de chose au bien-être de sa famille plutôt qu’à elle, même si au départ, c’est un peu l’inverse (en même temps, on la comprend). Le prince est plutôt mignon dans son genre, un peu gauche sur les bords mais déterminé à devenir un bon souverain et à trouver sa reine. Il n’est pas sans défauts, et c’est ce que j’aime, il est un peu plus proche de la réalité, ça change un peu des Apollons made in Perfect Land. Mais il reste un prince, ne l’oublions pas, donc il a comme même ce petit côté parfait mais qui m’a moins dérangé que dans d’autres romans. Par contre, je déteste Aspen. Trop contradictoire et beaucoup, beaucoup trop beau. Trop parfait, ce n’est pas ma tasse de thé (au cas où vous ne l’auriez pas compris). Et quand, je le vois débarquer à nouveau, ça ne me plaît pas franchement. Après je comprends que c’est pour mettre un peu de piment avec un petit triangle amoureux. Mais j’espère vraiment qu’il ne s’éternisera pas. D’autant que l’intrigue, même si elle n’a rien d’extraordinaire parvient comme même à capter le lecteur. Les personnages secondaires sont distrayants, la peste est là pour animer un peu le tout, tout fonctionne bien. Dommage.

D’ailleurs qu’on en apprenne pas plus sur les autres concurrentes, mais peut-être que cela va arriver par la suite. À creuser ! Dans son ensemble, La Sélection, fait partie de ces romans qui se lisent vite et bien, avec une plume agréable et qui en prime nous font sourire. Et puis, il a ce petit suspens qui nous pousse à vouloir découvrir la suite.

Ma première expérience avec un e-book s’est donc révélée positive et m’a même donné envie de poursuivre sur cette voix (alors que c’était franchement pas gagné, je suis de la vieille école encore). La lecture du second tome se fera de fait une fois de plus sur ma tablette fraîchement acquise. J’espère que ce dernier saura capter mon attention autant que le premier. Les dés sont jetés ! En attendant, je vous souhaite…

Bonne lecture à tous !


L’auteur :

Née en Caroline du Sud, Kiera Cass est une jeune auteure comblée. Grande fan de littérature pour jeunes adultes, elle vit un réel conte de fées depuis que son éditrice chez HaperCollins est tombée amoureuse de sa trilogie dystopique, La Sélection.

Publicités

6 réflexions au sujet de « La Sélection, tome 1, de Kiera Cass »

  1. C’est exactement ça, ça se lit vite et bien. L’intrigue nous accroche même si elle n’est pas incroyable non plus et les petites touches d’humour sont un plus. J’espère que la suite te plaira :).

    J'aime

  2. Bonjour, une fois qu’on prend gout à la lecture sur une liseuse, on ne peut plus s’en passer ! Perso, je passe sans problème de ma liseuse au livre papier. Les deux supports me conviennent ;o)
    Pour en revenir à la Sélection, c’est une bonne trilogie. Lis la suite, tu ne seras pas déçue.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s