Accueil·Dystopie·Fantastique·Mes chroniques

Bone Season, de Samantha Shannon

« Nous ne savons pas ce que nous sommes. Certains d’entre nous meurent sans jamais l’apprendre. D’autres le découvrent, et ne se font jamais attraper. Mais nous sommes là. Croyez-moi… »

Couverture Bone Season : Saison d'os, tome 1

 Genre : Dystopie, Fantastique
 Nationalité : Angleterre
 Traduction : Benjamin Kuntzer
 Date de publication : 2014
 ÉditeurJ’ai lu

Noteicones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149

coup-de-coeur

 


Résumé :

Londres, 2059.
Paige Mahoney travaille pour une organisation criminelle souterraine. Son job : glaner des informations en s’insinuant dans le cerveau des gens – illégalement. Car Paige est une clairvoyante, « une anormale », et elle n’est pas la seule. Mais selon les règles de Scion, son existence même est déjà une trahison…


Mon avis :

Un seul mot me vient à l’esprit en commençant cette chronique : Waouuuh ! C’est officiel, Bone Season fait partie de mes GROS coups de cœur (remarquez comme j’insiste bien sur certains mots). L’univers des clairsvoyants et des réphaïms m’a littéralement captivé. Pourtant, je dois reconnaître qu’au tout début, j’étais un peu perdue parmi tous les termes employés concernant la clairvoyance et la description de la société dans laquelle évolue l’héroïne mais au-delà de ça, j’ai été happée par l’histoire et je ne regrette nullement de mettre laisser emporter ! D’ailleurs, le tableau, les plans et le glossaire qui apparaissent en début et fin du livre permettent de s’y retrouver si jamais on s’y perd vraiment, ce qui d’après moi est un excellent point. Et puis, au fil des pages, on cerne un peu mieux de quoi il est question, notamment avec les nombreuses ellipses qui arrivaient toujours au bon moment. Tout du long j’ai été tenue en haleine, je voulais en découvrir toujours un peu plus sur la clairvoyance, comprendre ce qui se passait. À aucun moment dans ma lecture je n’ai eu l’impression de tourner en rond ou qu’il en est trop. Il y a de l’action, de nombreux rebondissements mais qui toutefois ne servent pas uniquement à faire avancer l’intrigue. Au contraire, l’histoire avance de façon fluide. On alterne entre des scènes d’action, des scènes « d’explication », de description et des rêves qui nous permettent d’en apprendre plus sur la clairvoyance. L’ensemble se suit sans le moindre petit souci, ce qui fait que la lecture est fluide. La plume de l’auteur m’a charmé, elle est soignée et enrichie, je me voyais clairement auprès des personnages.

En parlant d’eux, j’ai beaucoup aimé l’héroïne, Paige Mahoney, une fille têtue et courageuse avec ce qu’il faut d’arrogance et d’ironie. Et je ne parle même pas de Arcturus Mesarthim, homme mystérieux et patient, avec un brin de sagesse, un être irrésistible (mais ce n’est que mon humble avis), bien loin des clichés. Le lien entre ces deux personnages est complexe du début jusqu’à la fin mais c’est ce qui fait tout le charme de leur relation, oscillant entre méfiance et rapprochement. Les personnages secondaires sont tout autant intéressant. La reine de sang incarne à la perfection la cruauté et la vanité, le tout saupoudré de suffisance. Un autre aspect de ce roman qui m’a plu c’est qu’on ne sait pas qui est véritablement bon ou méchant. Je me suis souvent interrogée sur plusieurs personnages et j’ai vraiment hâte de savoir comment ils vont évoluer et si mes soupçons se justifient. L’auteure ne dévoile clairement pas tout, et on perçoit que de nombreux mystères attendant encore d’être dévoilés.

En résumé, j’ai irrémédiablement succombé à cette dystopie et je crains fort de me languir d’impatience car le prochain tome n’est prévu qu’en janvier 2107 ! Une véritable torture cette attente ! En tout cas vous l’aurez compris, vous ne devez sous aucun prétexte passer à côté de ce roman qui, à mon humble avis, est bien trop passé inaperçu. Il mérite vraiment d’être mis plus en avant, à n’en pas douter. Alors, chaussez-vous de vos meilleurs tennis et foncez dans votre librairie pour dénicher ce petit trésor livresque !

Et maintenant, le mot de la fin :

Bonne lecture à tous !


L’auteur :

Née en 1991, Samantha Shannon a commencé à écrire à l’âge de quinze ans. Elle est aujourd’hui diplômée de littérature anglaise et surnommée « la nouvelle J.K. Rowling ». Bone Season, son premier roman, a été traduit dans une vingtaine de langues.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Bone Season, de Samantha Shannon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s