Accueil·Fantastique·Fantasy·Mes chroniques

Nouvelles d’un myrien, tome 1 et 2, de Sandra Moyon

« J’aimerais que le Destin puisse être de chair et de sang, ainsi j’irais à sa rencontre et je lui demanderais pourquoi il se complaît à se jouer de nous… »

Couverture Nouvelles d'un Myrien, tomes 1 et 2 : Le Sang-mêlé

 Genre : Fantasy
 Nationalité : France
 Date de publication : 2013
 ÉditeurValentina

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Tout commence avec une guerre. Une guerre qui, comme toutes les guerres, entraîne de terribles tragédies. Au départ, il y avait trois peuples souverains : les sorciers, les elfes et les myriens (nés de l’union entre sorciers et elfes) mais tout bascula lorsque Klenon, prince héritier du domaine des sorciers, embrassa le mal afin de régner en maître sur le monde.
Le peuple des elfes fut alors exterminé, victime de la haine et de la colère de l’homme le plus maléfique qui soit. Le sang mêlé des myriens devint à la fois salut et châtiment et ils furent ainsi épargnés de la mort mais, en retour, condamnés à l’asservissement éternel.
Deux cents ans plus tard, les sorciers règnent toujours en maître sur le monde et l’esclavage des myriens s’est encré dans les mœurs ainsi que les coutumes depuis bien longtemps…
Nouvelles d’un myrien est un roman conté par Luhan, jeune myrien de quatorze ans au service du fils de Monsieur et Madame Denoir, descendants de Klenon. A travers son journal, Luhan nous raconte son quotidien en tant que serviteur ainsi que ses nombreuses mésaventures, le conduisant dans des situations qu’il n’aurait jamais imaginées…


Mon avis :

Avant de vous dévoiler mes impressions sur ce roman, il faut savoir que je l’ai reçu dans le cadre d’un partenariat avec les Éditions Valentina que je tiens d’ailleurs à remercier vivement, ainsi que l’auteure, pour m’avoir donner l’opportunité de découvrir l’histoire du jeune myrien Luhan. D’autant plus que ce fut pour moi une très agréable découverte !

Tout d’abord, l’idée de départ a aussitôt susciter mon intérêt car, jusqu’alors, je n’ai encore rien lu de semblable. J’étais curieuse de découvrir ce qu’étaient les myriens, ces êtres mi elfes mi sorciers mais encore plus de connaître leur histoire et ce qui les a mené à devenir esclaves. Et pour cela, je n’ai pas été déçue ! En effet, le prologue nous plonge directement dans l’histoire de ces trois peuples qui nous est racontée tel un conte. Cet aspect de l’ouvrage m’a beaucoup plu car il permet d’entrer en douceur dans l’histoire avant de faire connaissance avec le dénommé Luhan, jeune myrien au service de la famille Denoir dont le roman n’est autre que ses mémoires. De même, le fait que les chapitres soient séparés par une pensée de Luhan est un aspect qui m’a également charmé car, à mon sens, cela permet de faire des « pauses » dans notre lecture et ainsi d’alléger le récit.

D’ailleurs, en parlant de lui, ce personnage m’a beaucoup touché de part sa maladresse et son jeune âge. Néanmoins, malgré sa faiblesse de départ, on sent que ce n’est pas immuable et qu’il va indéniablement évoluer et mûrir. L’amitié et la dévotion qu’il éprouve à l’égard de son maître le rendent encore plus attachant d’autant que sa condition d’esclave l’expose à une vie peu agréable. Les personnages secondaires m’ont un peu moins touché, mais cela ne m’a pas empêché de les apprécier pour autant. Par ailleurs, le sujet de l’esclavage est très bien abordé. Les descriptions dans certaines scènes font très réalistes, on s’imagine facilement les décors et les lieux et on s’indigne de la condition des esclaves. Ce mélange entre magie et esclavage fait partie intégrante de l’originalité de ce roman.

Je n’ai pas vu les pages défilées par moment tellement j’étais prise dans le récit, d’autant que le roman se lit très facilement (en sachant que j’avais non pas un mais deux tomes en). J’ai apprécié la plume de l’auteure avec sa petite pointe de poésie, mais il y a quelques petits défauts qui m’ont un peu dérangé dans ma lecture sans pour autant m’ôter tout le plaisir. J’ai trouvé qu’il y avait pas mal de répétitions, plusieurs termes sont utilisés assez fréquemment, et le second tome du roman comporte des fautes qui vont parfois jusqu’à l’absence d’un mot. C’est dommage car sans ça, il serait presque parfait ! Je dis « presque » car je dois reconnaître que j’aurais aimé un peu plus de magie dans ces deux tomes. Elle est présente certes mais une petite dose en plus ne m’aurait pas déplu ! (éternelle insatisfaite que je suis). Toutefois, j’ai le sentiment que le troisième tome peut combler ce petit manque et c’est sans surprise, vous vous en doutez sûrement, que je vais poursuivre les aventures du jeune Luhan. À la fin du deuxième tome, je me suis dit spontanément :  » Quoi ?! C’est tout ? ». Car oui, j’en veux encore, surtout avec cette scène finale dans le deuxième tome ! Je veux savoir si mes impressions sur Luhan sont fondées et comment toute cette histoire va évoluer. Il y a beaucoup de questions qui restent en suspens et qui, je l’espère, trouveront des réponses dans le prochain tome.

Pour un premier partenariat, je dois bien reconnaître que je suis satisfaite de ma lecture et que Sandra Moyon rejoint la liste des auteurs français que je souhaite suivre à l’avenir. Liste d’ailleurs qui commence à s’allonger pour mon plus grand plaisir !

Maintenant, si vous cherchez une lecture agréable et divertissante, et que vous êtes en manque de magie, vous savez vers quel roman vous tourner.

De mon côté, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter :

Bonne lecture à tous !


L’auteur :

Sandra Moyon

Sandra Moyon est étudiante en psycho-criminologie et passionnée de lecture fantasy, d’écriture et de cinéma.
Elle est auteur de Harmonia – la société des mages, Livre 1 : L’apprenti Elven (2011, Éditions MB) et de la saga Nouvelles d’un Myrien, dont les tome 1 à 3 sont édités aux Éditions Valentina.

Sa page facebook : ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s