Accueil·Dystopie·Mes chroniques·Science-fiction

Birth marked, tome 1: rebelle, de Caragh M. O’Brien

« Il est des actes qui, un fois commis, ne peuvent jamais être remis en cause parce que, dans le cas contraire, on ne pourrait pas aller de l’avant. Et nous le devons, chaque jour. »

Couverture Birth Marked, tome 1 : Rebelle

 Genre : Dystopie, Science-fiction
 Nationalité : Etats-Unis
 Traduction : Hélène Bury
 Date de publication : 2011
 Éditeur : Mango

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 


Résumé :

Dans le monde de Gaia, il y a les privilégiés, qui habitent derrière le mur de l’Enclave, et ceux, comme elle, qui vivent à l’extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l’Enclave trois nouveau-nés. Mais, un soir, les parents de Gaia sont brutalement arrêtés et conduits derrière le mur. A peine ont-ils le temps de lui confier un mystérieux ruban sur lequel est brodé un étrange code…


Mon avis :

Ce roman m’intriguait depuis  un petit moment déjà. D’une part, par son histoire, qui me semblait différente de ce qu’on pouvait voir jusqu’à présent dans les nombreuses romans du même genre, mais aussi parce qu’il avait suscité un certain intérêt au sein de la blogosphère littéraire. Ni une ni deux, je me suis dit : « Il me le faut, je vais adoré ! ». Et de fait, il m’a plu mais malheureusement, je suis passée à côté du coup de cœur que j’avais espéré.

Pourtant, j’ai bien accroché avec le personnage de Gaïa, une jeune femme forte et douce à la fois, qui suit les règles tout en sachant qu’il y a de l’injustice au sein du système dans lequel elle vit. Et puis, pour une fois, l’héroïne a une caractéristique qui la différencie vraiment des autres puisqu’elle est enlaidit par une cicatrice sur la joue. Du coup, elle m’est apparue plus « réaliste » et plus attachante, même chose pour les autres personnages. Adieu la perfection, vive les défauts et les gens normaux. J’ai aussi beaucoup apprécié l’ambiguïté des relations entre les personnages. L’expression : « Ne jamais se fier aux apparences » prend tout son sens dans ce roman. En effet, Gaïa, en plus d’être courageuse, est une fille intelligente qui, bien que quelque peu impulsive, prend le temps de réfléchir et d’évaluer les gens. Par ailleurs, le fait qu’elle ait la « mission » (disons plutôt l’obligation) de déchiffrer un code laissé par sa famille est de loin l’aspect du roman qui m’a le plus charmé. En effet, ce code m’a semblé astucieux et très original, j’ai eu un peu l’impression d’être devant un passage du Da Vinci Code (j’ai mis un peu de temps à comprendre la résolution du code et mes neurones ont un peu souffert mais au final, Ö joie, Eurêka !).

Venons-en maintenant à l’intrigue en elle-même. Dans l’ensemble elle est bien construite, les événements s’enchaînent de façon cohérente mais sans véritable surprise, on devine facilement ce qui va se passer. J’ai néanmoins été brièvement surprise à un moment donné, mais pour ne rien vous dévoiler, je garde ce mystère pour moi. Malheureusement, le point négatif de ce romain  tient dans le fait qu’il y a pas mal de longueurs ce qui fait qu’au final, il n’y a pas tant d’action que ça. Je dois avouer que je m’attendais à plus. Toutefois, ce petit point noir n’entache par véritablement l’intérêt que j’ai porté à l’intrigue, d’autant plus que la plume de l’auteure est très agréable. Les descriptions permettent de bien visualiser les décors (la carte au début du roman est aussi un plus), et les analepses quant à elle donnent des indications importantes pour comprendre l’intrigue.

Pour résumer tout ça, je dirais que Birth marked, tome 1 : rebelle est un bon point de départ pour cette saga en apparence prometteuse. Je ne vais pas vous cacher que je souhaite découvrir la suite, surtout après les rebondissements qui interviennent à la toute fin de ce premier tome (une fois de plus, je reste muette). J’espère donc que la suite de l’histoire de Gaïa Stone sera à la hauteur de ce premier tome.

En attendant de découvrir la suite, je vous souhaite :

Bonne lecture à tous !


L’auteur :

Afficher l'image d'origine

Caragh M. O`Brien est née à St Paul. Après l’obtention d’une licence à l’Université Johns Hopkins, elle enseigne dans le Connecticut. Elle est l’auteur de la série « Birth Marked ». Cette trilogie « Birth Marked » a obtenu de nombreux prix littéraires (young adult, fantasy, féministes, fictions, pour adolescents, etc), listés sur le blog de l’auteur.

http://www.caraghobrien.com/

Publicités

2 réflexions au sujet de « Birth marked, tome 1: rebelle, de Caragh M. O’Brien »

  1. Là encore une saga que j’ai bien aimé avec trois tomes qui apportent à chaque fois des nouveautés! Bon la fin est bien sûr prévisible mais je me suis prise au jeu 😉
    Pas contre j’ai trouvé que les couvertures n’étaient pas tip tops … Ils auraient pu faire un effort! ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s