Accueil·Fantastique·Mes chroniques

Marjane, La Crypte, de Marie Pavlenko

 « Et puis, le jour tant espéré (que Marjane avait baptisé la « délivrance » approchait à grands pas. Elle aussi sortirait de la Résidence , libre, et ce serait la fiesta. »

Couverture Marjane, tome 1 : La Crypte

Genre : Fantastique, Aventure
Nationalité : Français
Date de publication : 2015
Éditeur : PKJ

Note :  icones_01149 icones_01149 icones_01149

 

 

 


Résumé :

Les ninns ont bâti l’immense Résidence, cachée au coeur de Paris. Qui sont ces ninns dont les hommes ne soupçonnent rien ? Pourquoi Marjane est-elle obligée de fuir ce refuge où elle a grandi ? Quels lourds secrets va -t-elle découvrir ?


Mon avis :

Je crains que ma chronique soient beaucoup moins enthousiaste que celles que l’on trouve actuellement sur la blogosphère concernant ce roman. Je n’ai pas détesté mais je n’ai pas été non plus très emballée par ce que j’ai lu.

Pourtant, l’univers dans lequel évolue Marjane m’a plu. J’ai aimé rencontrer toutes ses créatures étranges tout essayant de les imaginer à travers les descriptions de l’auteur. Mais pour le reste, je ne suis pas vraiment convaincue. Déjà, je n’ai pas accroché avec le personnage de Marjane. Je ne saurais dire exactement pourquoi. Ou peut-être est-ce parce que je n’arrive pas à la cerner. Pareil pour les autres personnages, aucun ne m’a touché véritablement et je suis restée de marbre face à certaine situation. Cela m’étonne car je suis plutôt du genre sentimentale, mais là, rien.

Mais ce qui m’a le plus gêné, c’est sans nul doute le déroulement du récit. On passe d’un personnage à un autre sans que cela soit vraiment indiqué à certain moment, ce qui m’a un peu déconcerté dans ma lecture. Et puis, la façon dont sont découpés les événements m’a perturbé. Trop saccadés à mon goût et assez irréguliers. Certains passages sont très courts et m’ont captivé mais d’autres, beaucoup plus long, m’ont ennuyé. J’étais souvent frustrée de voir qu’un passage s’arrêtait subitement et que l’auteur mettait un certain temps avant de revenir dessus. Et puis, j’ai trouvé que l’action était prévisible. Je n’ai pas vraiment était surprise par la fin et pour tout dire, elle ne m’a pas donné envie d’en savoir plus malgré la diversité des personnages. C’est dommage car j’étais vraiment intriguée au début et face aux avis plutôt très positifs que j’ai pu lire dessus, je m’attendais à autre chose. Dans sa globalité, ce roman se lit facilement, la plume de l’auteure est agréable et l’action est bien présente. Malheureusement, ce petit cocktail n’a pas eu d’effet sur moi. Je lirais certainement la suite pour, je l’espère, avoir une autre opinion sur cette saga. D’ailleurs, ne vous fiez pas trop au sous-titre, vous comprendrez en le lisant.

En espérant que la suite de ce premier tome saura plus me charmer, je vous souhaite à tous une bonne lecture et de joyeuses fêtes !


L’auteure :

Afficher l'image d'origine

Née à Lille en 1974, Marie Pavlenko obtient son D.E.A. de Lettres Modernesà Paris III avant de passer par l’École supérieure de journalisme de Lille. Installée à Paris après avoir vécu un an en Jordanie, elle est journaliste pendant quinze ans (presse écrite), puis se lance dans la fiction (scénarios, télé, cinéma, BD). Depuis son passage du côté obscur en 2010, elle a publié une trilogie, Le livre de Saskia (Scrineo jeunesse – PKJ), et un on-shot, La Fille-Sortilège (Le pré aux clercs). Elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture de ses romans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s