Accueil·Mes chroniques·Thriller

Night School, tome 1, de C. J. Daugherty

« Qui croire quand tout le monde vous ment ? »

 

Couverture Night School, tome 1

 Genre : Thriller
 Nationalité : Angleterre
 Traduction : Cécile Moran
 Date de publication : 2012
 ÉditeurRobert Laffon

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire.
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète  « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.


Mon avis :

C’est passé à un cil du coup de coeur mais un petit bémol a eu raison de ma lecture et l’a empêché de rejoindre le rang. Malgré tout, j’ai passé un excellent moment grâce à C. J. Daugherty.

Il faut dire qu’elle a su me captiver tout au long du roman, même si je déplore (le voilà le petit bémol) le fait que l’intrigue met un certain temps à se mettre en place ou plutôt  devrais-je dire que d’attendre jusqu’à la moitié du livre pour entrer véritablement dans le vif du sujet m’a un peu déçu. J’ai trouvé la première partie un peu trop axé sur les problèmes de coeur d’Allie. Mais, chose inattendue, ça ne m’a pas non plus tant déplu que ça. Mais c’est surtout parce que la seconde partie rattrape ce petit « défaut ». Des choses étranges arrivent assez rapidement au sein de Cimmeria et une certaine tension mêlée de mystère commence à planer au-dessus de cette école avant d’augmenter progressivement. J’ai beaucoup aimé cette ambiance de thriller, où règne en mettre le mensonge et les non-dits, mais j’aurais aimé qu’elle soit encore plus marquée avec un peu moins de guimauve sentimentale (le retour du petit bémol). Là, ça aurait été parfait. On se pose beaucoup de questions tout au long du roman, certaines sont élucidés mais beaucoup restent sans réponses. D’ailleurs, j’ai été un peu surprise par la grande révélation de ce premier tome, je ne l’avais pas vraiment vu venir (je ferais une piètre enquêtrice !). Mais je pense que c’est surtout du au fait que cette intrigue est un peu mise sous silence pour laisser place aux mystères et mensonges qui entourent Allie (non, je ne me cherche pas d’excuse…ou alors juste un peu). Car oui, il y a plus d’un mystère et plus d’une intrigue à Cimmeria !

Si l’intrigue, ou plutôt les intrigues, m’ont plu dans la globalité, il en va de même du côté de personnage. J’ai apprécié le personnage d’Allie, une fille à la fois forte et fragile, un brin angoissée (ça me rappelle une personne) et qui a un drôle de toc avec les chiffres. Son côté un peu fleur bleue ne m’a pas trop gêné car il apparaît par petite dose deci delà. Carter lui m’intrigue beaucoup. J’espère qu’on en apprendra un peu plus sur lui dans le second tome car je pense qu’il cache des choses intéressantes. Le mystère plane au-dessus du garçon au regard noir. J’ai eu un peu de mal avec Jo. Ce n’est pas tant le fait qu’elle soit instable mais plutôt son caractère un peu trop jovial à mon goût. De la même façon que pour Carter, je croise réellement les doigts pour qu’on en sachent plus sur les autres protagonistes car ils sont assez nombreux en fin de compte.

Du coup, vous vous en doutez sûrement, j’ai hâte de découvrir la suite des événements et je sens que cette saga est prometteuse, peut-être aurais-je un coup de coeur au final parmi les cinq tomes ? Mais ça, seul l’avenir nous le dira !

En attendant, je vous souhaite à tous et à toutes de passer de bonnes fêtes de fin d’année et, bien sûr, une bonne lecture !


L’auteur :

Afficher l'image d'origine

Ancien écrivain politique, journaliste criminel et d’investissement, C. J. Daugherty est aussi l’auteur de guides de voyage sur l’Irlande, l’Angleterre et la France. Bien qu’elle ait quitté le monde du reportage policier depuis plusieurs années, elle n’a jamais perdu sa fascination pour ce qui motive certains à perpétrer des actes atroces, ainsi que pour ceux qui font tout pour les en empêcher. La série Night School en est le fruit.

C. J. vit dans le sud de l’Angeterre avec son mari et une ménagerie d’animaux domestiques.

Son site : www.cjdaugherty.com 

« Poussez les portes de Cimmeria, complots et passions vous tendent les bras… »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Night School, tome 1, de C. J. Daugherty »

  1. Il a l’air vraiment pas mal celui là !
    Oui je viens faire un petit tour dans ta catégorie « thriller » j’espère que ça te dérange pas.

    En tout cas le résumé me semble sympathique et ton avis malgré quelques bémols me donne envie de le découvrir. Je le note donc pour peut-être l’acheter si un jour j’ai l’occasion.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s