Accueil·Dystopie·Mes chroniques·Science-fiction

Enclave, tome 1, de Ann Aguirre

« Je suis née durant le second holocauste. Avant, l’espérance de vie était plus longue. Enfin, c’est ce qu’on nous racontait, mais je n’y croyais pas : dans mon monde, personne n’atteignait les quarante ans. »

 

Couverture Enclave, tome 1

 Genre : Dystopie, Science-fiction
 Nationalité : Etats-Unis
 Traduction : Charlotte Faraday
 Date de publication : 2013
 ÉditeurBlack Moon

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Le monde est ravagé. À la surface, plus rien ne vit, plus rien ne pousse. Les hommes se sont réfugiés dans des villes souterraines : les enclaves.

L’enclave, c’est ma vie. C’est le lieu qui nous protège des créatures rôdant dans les tunnels, ces monstres mangeurs de chair humaine. Et moi, je suis celle qui protège l’enclave en retour, celle qui chasse les montres.

Il faut servir l’enclave. C’est ce que nous disent les Ainés. Mais ce n’est pas ce que dit Del, mon partenaire de chasse. Je ne sais plus qui croire…


Mon avis :

J’avais entendu parler de ce roman et il m’avait également été conseillé. Du coup, je n’ai pas hésité à l’emprunter lorsque l’occasion s’est présentée. Ce n’est pas un coup de cœur (difficile de détrôner In the After, de Demitria Lunetta) mais j’ai passé un agréablement moment.

La première chose que je peux dire sur cet ouvrage c’est qu’il se lit relativement vite. J’ai pris l’habitude dernièrement de lire des petits pavés du coup j’ai été étonnée par mon rythme de lecture. L’action est présente mais elle est bien dosée ce qui contribue je pense à la fluidité de la lecture. Par contre, on a beaucoup de questions sans réponses. Même si cela alimente le suspens, j’aurais apprécié avoir quelques révélations mais forcément, le livre s’arrête pile au moment où l’on sent qu’il va y en avoir au moins une. Un petit sentiment de frustration s’est emparé de moi, même si l’on comprend à peu près ce qui a pu arriver à la population. Mais à côté de ça, il a de nombreux points qui doivent être éclaircis. Par ailleurs, j’ai trouvé la raison du bannissement De Trèfle un peu trop facile, je m’attendais vraiment à tout autre chose. De même, certains aspects aurait pu être un peu plus développé à mon goût car ils paraissaient intéressants. J’ai l’espoir qu’ils soient de nouveau abordés par la suite mais j’ai quelques petits doutes là-dessus.

Pour ce qui est des personnages, je ne sais pas vraiment quoi en penser. D’un côté je les apprécies et de l’autre ils me laissent indifférente. Je pense que c’est en partie à cause du fait que l’on est focalisé sur Trèfle et sa découverte du monde ainsi que sa survie. Et pour tout dire, je n’apprécie pas particulièrement l’héroïne. Elle est un peu trop froide tout en étant attentionnée. Cette ambiguïté ne m’a pas charmé. Pour ce qui est des autres personnages, j’espère que l’on en apprendra un peu plus sur eux dans les prochains tomes car je les trouve un peu en retrait. Certes on apprend quelques petites choses sur eux mais ça s’arrête là. Trèfle a tendance à les décrire toujours de la même manière. D’ailleurs, elle se répète souvent et à la longue, c’est un peu lassant. Pour ce qui est de la romance, j’ai eu peur qu’elle soit un peu trop présente à un certain moment mais finalement ce n’est pas le cas (petit soupire de soulagement) Toutefois, j’ai peur qu’elle ne se développe dans la suite et qu’elle n’emprunte un chemin qui me déplaît (le côté guimauve avec tout plein d’amour vous voyez de quoi je parle ?).

Si je mets de côté ces petites faiblesses, l’ensemble est bien mené, le suspens est présent et l’intrigue ne manque pas de rythme, ainsi pas le temps de s’ennuyer. Je ne manquerai pas de lire la suite car je suis curieuse de voir si mes craintes seront fondées ou non. Je croise les doigts et espère me tromper !

Je vous laisse maintenant sur cette note d’espoir et vous souhaite une bonne lecture à tous et à toutes !


L’auteure :

Ann Aguirre

L’Américaine Ann Aguirre a fait des études de littérature. Avant de devenir écrivain professionnel, elle a été clown, greffière, comédienne de doublage… Elle a grandi dans une maison jaune, plantée au milieu d’un champ de maïs, et vit aujourd’hui sous le soleil de Mexico avec son mari, ses enfants et des animaux de compagnie. Elle aime les livres, la musique et les films d’action, et écrit aussi bien pour les adultes que pour les adolescents.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Enclave, tome 1, de Ann Aguirre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s