Accueil·Mes chroniques·Science-fiction

Les Déconnectés, de Neal Shusterman

« Et vous, combien valez-vous ?« 

 

Couverture Les Fragmentés, tome 2 : Les déconnectés

Genre : Science-fiction
 Nationalité : Etats-Unis
 Date de publication : 2013
 ÉditeurÉditions du Masque (Msk)

TraductionRaphaëlle Vigneron

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149 icones_01149

coup-de-coeur

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, une loi autorisant la fragmentation a été votée. Celle-ci stipule que tout parent peut décider de « résilier » son enfant rétroactivement.

Réfugiés dans un cimetière d’avions de l’Arizona, Connor et Risa ont réussi à échapper à ce sort funeste. Au beau milieu du déser, ils accueillent des centaines d’adolescents qui, comme eux, ont décidé de résister. Peuvent-ils encore changer une société qui considère leur vie comme un bien de consommation ?


Mon avis :

Je ne peux que le clamer haut et fort : cette saga est une pure merveille ! J’étais déjà très emballée par le premier tome et celui-ci ne fait que confirmer mon coup de coeur. Cette saga me donne des frissons, mais pas que.

Tout d’abord, retrouver les personnages auxquels je m’étais attachée à été un pur plaisir. Mais en découvrir d’autres, tous plus différents les uns que les autres fut encore mieux ! En fait, Neal Shusterman reprend la même base que dans le précédent tome en introduisant trois nouveaux personnages confrontés à la fragmentation, chacun avec une histoire personnelle. Et puis, on a aussi le point de vue d’autres personnages, qui eux, sont en faveur de la fragmentation, les « méchants ». Sans oublier des personnages secondaires tels que Hayden ou Trace, pour ne citer qu’eux. C’est cette diversité et cette vision des deux camps qui est le plus intéressant et le plus attrayant. Avec cette alternance de points de vue, le rythme de l’intrigue ne faiblit pas, pas même une seule seconde. On est emporté dans ce tourbillon de personnalités et d’émotions jusqu’à la dernière ligne.

En effet,  ce roman est un véritable ascenseur émotionnel. On s’émeut, on se révolte, on rit, on frissonne tout en réfléchissant sur la fragmentation et le prix de la vie. Ce bouillon d’émotions contraires est dû au fait que les protagonistes ne sont jamais véritablement en sécurité. On s’attend à tout moment à un rebondissement, mais on ne le voit jamais vraiment arriver. Même si l’auteur laisse entendre certaines choses, il n’en reste pas moins qu’il parvient à nous surprendre avec des révélations et des rebondissements inattendus. Neal Shusterman joue avec nos nerf. Il nous met sous pression, autant que ces personnages, et manipule avec soin nos émotions. On peut détester un personnage au début et s’émouvoir pour lui à la fin et vice et versa. Néanmoins, Lev et Connor reste mes personnages préférés, Risa ayant quelque peu baisser dans mon estime. Les petits nouveaux sont très intrigants, en particulier l’un d’eux mais je ne vous révélerai pas son nom, à vous de le découvrir pendant votre lecture.

Tout comme dans le premier tome, Neal Shusterman nous interroge sur la liberté de chacun et le coût d’une vie. On en apprend un peu plus sur l’histoire de la fragmentation, petit à petit, tout au long du roman et l’on voit évoluer l’ensemble des personnages. Avec des extraits d’articles et des liens internet, on a l’impression que tout pourrait être réel. On s’immerge totalement dans cette société qui considère l’autre comme un potentiel bien de consommation au point que l’on veut tout de suite découvrir la suite. Le point final en est presque tellement on veut voir ce monde changer et les injustices réparées. Neal Shusterman est indéniablement l’un des meilleurs auteurs que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. Il me tarde tellement de lire la suite et de voir jusqu’où ce dernier peut m’entraîner. Je ne manquerai donc pas de m’évader une nouvelle fois auprès des fragmentés dans le troisième tome de cette saga. Et je sens déjà que je vais adorer ça.

Mais, avant cela, je vous souhaite une bonne lecture à tous !

Bisous à vous mes petits bouquineurs !

Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 


L’auteur :

Neal Shusterman

Neal Shusterman a déjà écrit de nombreux romans pour adolescents et ses ouvrages ont été largement primés.
Avec Les fragmentés, il a rencontré un grand succès auprès des 13-18 ans.
Neal Shusterman a grandi à Brooklyn (New-York) où très tôt il s’est mis à écrire. Il commence à travailler en écrivant une colonne humoristique célèbre dans un journal avant de se lancer dans la rédaction de livres et de scénarii.
Dans les années qui suivent, Neal Shusterman devient un écrivain et scénariste connu des Etats-Unis. Ses livres reçoivent beaucoup prix et il est très apprécié par les adolescents.
Aujourd’hui, il vit en Caroline du Sud et est un auteur plesbicité. Il anime des rencontres avec ses lecteurs très souvent.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les Déconnectés, de Neal Shusterman »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s