Accueil·Fantastique·Jeunesse·Mes chroniques

Les Aventures fantastiques du prince Jérémie : La Pierre d’Onyx, de Bruno Houin

« Oh ! Ce soir à Halloween, il se passera quelque chose d’important… »

Genre : Fantastique, Aventure

Nationalité : France

Date de publication : 2016

Éditeur : Le Texte Vivant

Note :  icones_01149 icones_01149 icones_01149

 

 

 

 


Résumé :

À la mort de ses parents, Jérémie emménage chez son oncle, M. Hollbrook. Entre Chelsea, sa jeune cousine, qui voit d’un mauvais œil l’arrivée de ce nouvel habitant, et Prudence, la vieille gouvernante, aussi acariâtre que bourrue, Jérémie se sent plus seul que jamais. Pour arranger le tout, sa nouvelle maison semble receler d’étranges secrets. Un piano qui vole, un vieillard qui apparaît et disparaît sans explication. Alors qu’Halloween bat son plein et que les phénomènes bizarroïdes se multiplient, Jérémie, Chelsea et leurs nouveaux amis découvrent l’existence d’un monde fantastique. Là-bas, Jérémie apprend qu’il est l’Élu, chargé de venir en aide aux Phoronuus qui combattent contre les Baalamites, des anges déchus qui ont juré de détruire l’humanité. Des sommets des Montagnes sans neige aux confins de la mer Ténébreuse, Jérémie et ses amis s’embarquent alors dans une quête épique, à la recherche de la mystérieuse pierre d’Onyx.


Mon avis :

Pour tout vous dire, je ne sais trop quoi penser de ce roman jeunesse. Néanmoins, une chose est sûre : l’auteur a énormément d’imagination ! C’est tout un univers que l’on découvre au fil des pages mais quelques petits « défauts » viennent assombrir le tableau.

Tout d’abord, les personnages. Il s’agit d’enfants entre 11 et 12 ans mais leur comportement est à plusieurs reprises ambiguë. Mais, ce qui m’a le plus dérangé, c’est l’insolence de Chelsea. Au-delà du fait qu’il s’agit d’une petite peste qui n’en est pas réellement une au final, elle n’en reste pas moins irrespectueuse envers son père, au point de l’insulter ouvertement et ça, pour moi, ça ne passe pas. Ensuite, Jérémie, notre héros. Il n’est pas désagréable mais pas attachant non plus. Quelque peu orgueilleux parfois, il n’en reste pas moins courageux parfois. Il en va de même pour les autres personnages qui oscillent entre enfant pleurnichard/courageux ou entre petite fille rébarbative /ingénieuse. À l’inverse, j’ai adoré découvrir les créatures qui peuplent cet autre monde. J’ai d’ailleurs apprécié les petits allusions à certains histoires tels que celle de Peter Pan, Harry Potter (qui est très souvent cité !) ou encore celle de la Star Wars (bon celle-là, je suis pas sûr mais ça ne m’étonnerait pas que ce soit le cas !). J’ai un petit faible certains pour les arimaspes, ces créatures cyclopes au drôle d’accent.

Maintenant, l’intrigue. À plusieurs reprises, j’ai été déroutée par l’enchaînement des événements et l’abondance d’action. Je me sentais perdue, notamment concernant les personnages. Il faut dire qu’il y en a beaucoup et il est difficile de tous les assimiler, du moins au début. J’ai noté aussi quelques incohérences dans le récit, par exemple des propos tenus par Chelsea qui sont finalement attribué à Aubépine, mais aussi des répétitions. D’ailleurs, bien que cela permettent de bien s’immerger dans l’ambiance du roman, l’énonciation des mets présents durant les repas est quelque peu fastidieuse à certains moments. Il en va de même avec des phrases parfois trop longues. Mais (et voilà pourquoi je suis autant partagée) à côté de ces petites faiblesses, j’ai aimé l’humour qui est présent tout au long du roman, que se soit dans des jeux de mots ou dans les interventions de l’auteur. Certaines scènes sont elles aussi amusantes et sauront plaire aux plus jeunes. De plus, la présence de cartes et un glossaire des personnages est un plus qui permet au lecteur de si retrouver un peu parmi tous les termes employés et les personnages. Quelques petites illustrations ne seraient pas non plus de refus pour illustrer l »imagination débordante de l’auteur.

Tel est mon dilemme. Je ne peux pas dire que j’ai été totalement transportée par l’histoire de Jérémie et de ses aventures mais je ne peux pas non plus affirmer que j’ai détesté car j’ai tout de même passé de bons moments. Et pour le moment, je ne parviens pas à trancher, même si la balance penche légèrement vers le +, surtout avec ce cliffhanger à la toute fin… Je vous laisse seul juge pour vous faire votre idée !

En attendant, je vous souhaite à tous et à toutes une bonne lecture !

Bises à vous mes petits bouquineurs !
Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 


L’ auteur :

Afficher l'image d'origine

Bruno Houin, résident de Belfort, est déjà auteur d’une pièce de théâtre à succès, « Les rats », jouée au Festival d’Avignon mais il aime plus que tout écrire pour les enfants et les adolescents. Il signe ici le premier opus d’une trilogie fantastique qui emmène un enfant solitaire dans un monde parallèle. Ce livre est un roman initiatique où l’auteur valorise l’intelligence, l’imagination et le courage présents, pour lui, chez les enfants comme d’indiscutables ressources gravées au plus profond de leur être intérieur… et parie qu’ils sauront prendre les bonnes décisions pour forger leur destinée dans le monde futur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s