Accueil·Contemporain·Jeunesse·Mes chroniques

Je suis ton soleil, de Marie Pavlenko

« Mon climax personnel est pour ce soir, théorème de la scoumoune puissance 10. »

Couverture Je suis ton soleil

 Genre : Contemporain, Jeunesse
 Nationalité : France
 Date de publication : 2017
 ÉditeurFlammarion jeunesse

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149 icones_01149

coup-de-coeur

 

 

 

 

 


Résumé :

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.
Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.


Mon avis :

Il y a des romans que l’on attend avec impatience. Parfois, la déception est au rendez-vous et d’autres fois, on tient entre nos mains ce qui s’apparente au graal. Ce roman que l’on ne lâche plus et qui nous fait oublier notre propre réalité. Et quand la dernière page se tourne et que l’on atterrit à nouveau sur Terre, on a ce petit sourire aux lèvres, talonné de près par un pincement au coeur. Et devinez quoi ? Je suis ton soleil n’est autre qu’un de ces romans qui font vous emporte et vous font chavirer.

J’étais impatiente de recevoir ce roman. Toutefois, j’avais quelques appréhensions. L’expérience m’a appris à ne pas trop espérer et à garder la tête froide. Je me suis donc lancée dans ma lecture sans attentes et je n’en ai que plus apprécié ma découverte. Dès les premières pages, l’humour et le style de l’autrice m’ont conquis. J’ai de nombreuses fois sourit devant certaines répliques et ce jusqu’à la fin du roman. Mais il n’est pas seulement question de joutes verbales humoristiques. De fait, l’émotion s’invite aussi au bal. On oscille entre tragédie (je comprends mieux le paquet de mouchoir dans le colis !) et rires tout en découvrant une tranche de vie criante de vérité.

Il n’y a pas de fausses notes. Tout est juste et parfaitement écrit. Marie Pavlenko dépeint la vie d’une jeune adolescente avec ses hauts et ses bas. D’ailleurs, l’héroïne est un véritable rayon de soleil. Elle est drôle, piquante et courageuse. Elle affronte les épreuves avec une forme de maturité et elle évolue tout au long du roman. C’est un véritable plaisir de la suivre dans son cheminement. Jamal et les autres m’ont tout autant touché. Chaque personnages est travaillé et pensé. On a l’impression de les connaître depuis toujours et on s’attache à eux sans s’en rendre compte. J’ai un faible pour Isidore et sa relation avec Déborah qui m’a fait plus d’une fois sourire.

Ces personnages soutiennent une intrigue qui a su m’étonner et m’émouvoir. C’est simple, une fois que j’avais plongé mon nez dedans, j’ai eu toutes les peines à le quitter, même pour les traditionnelles petite pauses « téléphones-grignotages », c’est pour dire. Je n’ai pas boudé mon plaisir, loin de là. Et tout comme ça couverture, ce roman est lumineux. Les mots font écho et se frayent un chemin jusqu’à notre coeur. On se laisse bercer et on déguste chaque page avec délice. Désormais, j’aurais une petite pensée pour ce roman chaque fois que je mangerais des coquillettes !

Enfin tout ça pour vous dire que si vous êtes en manque de soleil, il ne vous reste plus qu’à lire ce roman. Effet bonne mine garantie !

Sur ce, je vous souhaite à tous et à toutes de belles lectures.

Bisous à vous mes petits bouquineurs !

Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 


L’autrice :

Marie Pavlenko
Marie Pavlenko est tombée dans la Fantasy à l’âge de dix ans (ses inspirations vont de J.R.R. Tolkien à Charlaine Harris, en passant par Ursula K. Le Guin ou Christopher Paolini) et ne s’en est jamais remise. Après un D.E.A. de lettres modernes et un passage par l’ESJ Lille, elle devient journaliste.
Douze ans plus tard, elle revient à ses premières amours et décide d’écrire des histoires. Elle est aujourd’hui scénariste et publie son premier roman, « Le Livre de Saskia », sous le signe de la magie et du mystère.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Je suis ton soleil, de Marie Pavlenko »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s