Accueil·Fantastique·Jeunesse·Manga / Bande dessinée·Mes chroniques

Aliénor Madragore, tome 1 : Merlin est mort, vive Merlin !, de Séverine Gauthier et Thomas Labourot

Couverture Aliénor Mandragore, tome 1: Merlin est mort, vive Merlin !

Genre : Fantastique

Nationalité : France

Scénario : Séverine Gauthier

Dessin : Thomas Labourot

Couleurs : Grelin et Thomas Labourot

Date de publication : 2015

Éditeur : Rue de Sèvres

Note :  icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 


Résumé :

« La légende dit qu’au moment où l’on déterre une racine de mandragore,
elle pousse un cri si puissant qu’il tue le premier être vivant qui l’entend. »

Dans la paisible forêt de Brocéliande, la jeune Aliénor suit l’enseignement druidique de son père Merlin, jusqu’au jour où l’enchanteur est tué, terrassé par le terrible cri d’une racine de mandragore. Mais Merlin n’entend pas rester mort bien longtemps. Aliénor pourra-t-elle le tirer d’affaire ?


Mon avis :

Tout d’abord, il faut savoir que j’ai eu le plaisir de rencontrer l’auteur de cette BD, Thomas Labourot lors d’un festival l’année dernière. Nous avons peu échangé (je suis bien trop timide face aux auteurs) mais j’ai eu la chance d’obtenir une dédicace et de le voir dessiner en direct. Je suis toujours autant fascinée par l’aisance de ces personnes. Quelques coups de crayon, et hop, la magie opère. Il fut un temps où je rêvais de devenir mangaka/dessinatrice, mais malheureusement je n’ai pas le talent pour ça.

Mais bon, trêve de bavardages et passons aux choses sérieuses. Qu’ais-je pensé de cette bande-dessinée ? Je l’ai tout simplement adoré ! Déjà, le style de l’auteur me plaît terriblement. Mon oeil a tout de suite accroché aux traits des personnages lorsque j’ai aperçu la couverture la première fois. Ils me sont immédiatement apparus sympathiques et drôles. Je n’avais qu’une envie, connaître leur histoire. Impossible de repartir sans vous imaginez bien. Mon flaire ne m’a pas trompé car, en plus d’être terriblement attractive pour mes yeux, cette bande dessinée a su également ravir mon coeur.

Il n’y pas à dire; je suis emballée par l’histoire et l’humour qui s’en dégage. Déjà, j’aime les récits de Moyen Âge et fantastique. Mais si en plus, on détourne habilement le récit en y ajoutant de l’humour, alors je dis OUI ! De fait, Merlin n’est pas réellement celui que l’on croit dans cette histoire. C’est un grand druide mais pas infaillible non plus. En prime, ce grand barbu est victime d’un amour à sens unique… De quoi créer des situations cocasses qui font naître instantanément un sourire sur les lèvres. Je n’oublies pas Aliénor, notre héroïne. J’aime sa détermination et son courage mais aussi sa soif de connaissance. Je n’ai pas mis bien longtemps à m’attacher à elle et je pressens qu’elle ne manquera pas de m’étonner dans la suite de ses aventures.

D’ailleurs, en ce qui concerne l’intrigue, en plus de l’humour, il ne faut pas oublier le suspens. Bon, je ne vais pas vous dire qu’il s’agit d’un suspens insoutenable mais comme même. Il fait son petit effet. On veut savoir la suite, en apprendre plus sur Aliénor et comprendre pourquoi le cri de la mandragore tue Merlin. Sans oublier les personnages secondaires, notamment Lancelot, dont il me tarde d’en apprendre plus.

En somme, ce récit détourné de l’histoire de Merlin, avec son humour et ses dessins chatoyants, est un petit mets dès plus sympathique qui se déguste avec ou sans un petit jus à ses côtés.

Je vous laisse à présent (mais je reviens bientôt, promis) et vous souhaite à tous et à toutes de belles lectures.

Bises à vous mes petits bouquineurs !
Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 


Les auteurs :

Thomas Labourot

Thomas Labourot est né le 31 mars 1977 à Reims. Des son berceau il semblerait qu’une bonne fée passionnée de BD se soit penchée sur son berceau et l’ait touché de sa baguette magique. Mystérieusement, il commence à dessiner partout, tout, et si possible tout le temps. Il passe un Bac ES dans un premier temps, puis enchaine sur des cours de théâtre pendant trois années. En parallèle, il découvre l’ambiance des Beaux Arts pour en être finalement remercié pour avoir voulu intégrer des cours de BD au programme. Pas découragé, il tâte de l’illustration notamment dans le jeu de rôle pour Prophecy et se voit spontanément proposé de rencontrer Jean-David Morvan par les éditions Delcourt qui remarquent le book qu’il envoie aux maisons d’édition BD. Cela tombe bien puisqu’il a rencontré Morvan la veille. Pur produit de l’Atelier 510 TTC, Thomas Labourot reconnait l’influence de ses pairs, Savoia et Buchet, avoue lire de tout et de se laisser imprégner par des ambiances, des jeux de lumière sans pour autant se reconnaitre fils de tel ou tel dessinateur. Il reprend donc l’épopée de Troll, seconde dans sa marche épique par Albrecht et Mangog, deux personnages monstrueusement sympathiques qu’il a su apprivoiser au point de les lancer, grognons comme ils sont dans une nouvelle course. Leurs rejetons multiplient les erreurs et s’attirent bientôt les pires ennuis. En bons grands-pères et pères, les deux baroudeurs devenus vieux rempileront pour un nouveau cycle tout aussi parodique de la bonne vieille heroïc-fantasy !

(Source : http://www.bedetheque.com/auteur-6589-BD-Labourot-Thomas.html)

Résultat de recherche d'images pour "séverine gauthier"

Née le 3 juin 1977 à Reims. Très tôt, elle s’intéresse à la bande dessinée, d’abord en tant que lectrice, puis très vite elle se met à créer des histoires qu’elle dessine. Elle délaissera finalement le dessin pour se consacrer à l’écriture. Elle se lance dans des études d’anglais d‘abord en France, puis en Angleterre. Professeur d’anglais dans un lycée depuis maintenant 6 ans, Séverine Gauthier n’a jamais cessé d’écrire. Passionnée par la littérature pour enfant, et par l’œuvre d’écrivains tels que Roald Dahl, Séverine a de nombreux projets d’écriture. NOODLES ! paru en mai 2006 aux éditions Soleil, est le premier de ses projets à voir le jour, une grande aventure teintée de fantaisie et d’humour.

(Source : http://www.bedetheque.com/auteur-12175-BD-Gauthier-Severine.html)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Aliénor Madragore, tome 1 : Merlin est mort, vive Merlin !, de Séverine Gauthier et Thomas Labourot »

  1. Bonsoir
    J’ai pu obtenir une dédicace lors du salon Epoque, à l’origine pour ma nièce. Je l’ai empruntée ensuite et effectivement je te rejoins dans ton avis enthousiaste, c’est très sympathique..

    J'aime

    1. Je l’ai découverte au festival Sommervieu au début et du coup, j’ai mes trois tomes de dédicacé ^^ C’est une belle découverte et je suis contente qu’elle plaise à d’autres ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s