Accueil·Manga / Bande dessinée·Mes chroniques·Science-fiction

Sky.Doll, tome 1 : La Ville Jaune, de Barbucci et Canepa

Couverture Sky Doll, tome 1 : La Ville Jaune

Genre : Science-fiction

Nationalité : Italie

Traduction : Hélène Remaud

Scénario : Alessandro Barbucci et Barbara Canepa

Dessin : Alessandro Barbucci

Couleurs : Barbara Canepa

Date de publication : 2011

Éditeur : Soleil

Note :  icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Dieu est mort.

Son corps gît dans son bureau de l’Heaven Spaceshisp Wash, un astrolavage parmi tant d’autres sur la planète Papathéa.

Mais quel est le lien entre le créateur de l’univers et cette poupée synthétique conçue pour le plaisir des sens, en cavale de planète en planète ?

Pourquoi semble-t-elle toujours en proie à une avalanche d’événements désastreux tels des électrons gravitant autour du noyau d’un atome ?

Peut-être que la papesse sait ou pressent quelque chose.

Peut-être ce secret est-il gardé par les mystérieux habitants de la ville blanche.

Peut-être, tout simplement, que personne ne sait rien.

Sans doute, lorsque la vérité éclatera au grand jour, sera-t-il trop tard.

Pour tous.


Mon avis :

C’est incontestable et sans appel : un nouvel auteur rejoint le panthéon de mes auteurs chouchous. Enfin, pour être exact, il s’agit d’un dessinateur mais là n’est pas la question. Et, pour être totalement honnête avec vous, je suis quelque peu nostalgique après cette lecture. Pourquoi me demanderez-vous ? Je ne peux que répondre : lisez la suite et vous comprendrez !

Pour savoir d’où me vient cette nostalgie, il faut remonter quelques semaines en arrière, au moment où je vous faisais part de ma chronique sur Chops. De fait, j’avais découvert que son dessinateur n’était autre que l’une des créateurs des W.I.T.C.H, une bande dessinée que je dévorais en étant plus jeune (beaucoup plus jeunes). Et là, en me plongeant dans cette nouvelle série, j’ai retrouvé les mêmes sensations.

Tout d’abord, prenons le temps de parler des dessins. Ils sont juste sublimes à mon sens, très plaisants pour nos mirettes. Je ne parle même pas de cette ambiance à la fois sombre et coloré. C’est simple, j’ai fait un bon dans le passé et j’ai pris un plaisir fou. Je me suis littéralement délectée de chaque case, tant le travail est minutieux.

Le tout est, pour ne rien gâcher, soutenu par une intrigue bien ficelée, qui laisse planer le mystère avec une pointe d’humour. Par contre, rien avoir avec les petites héroïnes ailées que j’aimais tant. On monte d’un cran, voire deux. Fini le monde de l’enfance, on passe au monde des adultes, avec ses travers et sa complexité. Je ne vais pas vous mentir, ça m’a fait un bien fou de « mûrir » niveau choix de lecture. Même si je serais à jamais une éternelle enfant dans un corps de grande personne, un peu de maturité, ça ne fait pas de mal (faut bien grandir un peu, pas vrai Peter ?). Et c’est le côté sombre, un peu cru, qui m’a charmé. Je trépigne d’impatience à l’idée de découvrir la suite. Il y a tellement de questions sans réponses et tellement à apprendre sur Noa.

D’ailleurs, en parlant de notre héroïne, j’ai tout de suite flashé sur elle. Déjà parce qu’elle est différente de bon nombre d’héroïne, mais aussi et surtout parce qu’elle m’a émue. Pour ce qui est des autres personnages, même chose. Les coups de coeur se sont enchaînés au fur et à mesure de ma lecture. Mais le plus beau, c’est que je me suis même imaginé leur voix, chose rarissime dans mon cas. Tout comme les décors et le graphisme, ils sont bien pensés et travaillés. Très prometteur tout ça.

Tout ça pour dire que je sens que ce n’est que le début d’une belle aventure. La suite au prochain tome…

Et bien évidement, bonne lecture à tous !

Bises à vous mes petits bouquineurs !
Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 


L’auteur :

Description de cette image, également commentée ci-après

Il commence à travailler dans la bd à 18 ans. Les 10 premières années, il produit environ 1200 planches de bd, surtout pour les éditions Disney. Il participe à plusieurs projets créatifs, en passant par l’animation, le story-board, la réalisation.Il enseigne les techniques de bd à l’Académie Disney de Milan entre 1997 et 1998.
Avec Barbara Canepa, ils créent en 1997 le nouveau magazine W.I.T.C.H. Ils participent à la rédaction du projet, ils créent les personnages, le background, les chartes graphiques d’un projet qui remporte depuis avril 2001 un énorme succès international.Actuellement W.I.T.C.H. est le 4ème magazine le plus vendu au monde (plus de 50 millions d’exemplaires), publié et primé dans de nombreux pays.
Alessandro Barbucci et Barbara Canepa sont également les concepteurs graphiques de la série Monster allergy, une bande dessinée pour enfants sortie en mars 2003 par les Editions Soleil en France, par Carlsen en Allemagne en 2003 et actuellement par Egmont.
En 2004, naît le mensuel éponyme pour la Walt Disney Company.
Depuis janvier 2006, la série est sortie en dessins animés TV, produits par Rainbow, Futurikon et Disney Channel. Achetée en 2005 par Warner Bros pour l’Amérique, elle est diffusée sur Cartoon Network et M6. Monster Allergy est le premier dessin animé européen acheté par Warner.
Depuis 1997, ils travaillent à la saga de science-fiction Sky-Doll, publiée en France par les éditions Soleil, en Italie, Espagne, Portugal, Allemagne, Grèce, Serbie, Russie… au total, dans plus de 12 pays.
Appréciée par la critique et le public, elle a été récompensée de nombreuses fois ces dernières années comme meilleure série de l’année, meilleures couleurs et dessins dans toute l’Europe.
Actuellement, il dessine « Ekhö monde miroir » sur un scénario de Christophe Arleston. Le tome 3 de cette série vient de paraître.

(Source : http://www.babelio.com/auteur/Alessandro-Barbucci/7105)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Sky.Doll, tome 1 : La Ville Jaune, de Barbucci et Canepa »

  1. C’est vraiment ma BD préféré. Mais la saga met beaucoup trop de temps à sortir… Plus de 8 ans d’attente entre le tome 3 et le tome 4.
    J’espère que le Tome 5 sortira plus tôt

    J'aime

      1. Normalement, il ne devrait pas y avoir trop de délai pour que le 5e tome voit le jour. Pendant la période de latence entre le T3 et le T4, Barbucci et Caneppa ont divorcé, ce qui n’a pas du faciliter les choses pour la sortie de la BD. et Barbara Caneppa a beaucoup bossé sur des projets parallèles, ce qui explique qu’ils aient mis beaucoup de temps pour « accoucher » de Skydoll 4. Ceci étant, ça a l’air de bien rouler pour le T5. espérons que l’attente sera un brin moins longue 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s