Accueil·Jeunesse·Mes chroniques·Romance

Un truc truc comme un biscuit craquant, de E. Lockart

« Je n’aime pas ce que je ressens. J’aimerais pouvoir éteindre mes radars avant d’entrer dans la cafétéria. »

 

Genre : Contemporain, Jeunesse, Chick-lit
 Nationalité : États-Unis
 Date de publication : Mai 2017
 Éditeur : Casterman

Traduction : Antoine Pinchot

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149

 

 

 

 

 


Résumé :

« J’ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique. »

Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie. Sans compter qu’en 10 jours, elle a rompu avec son petit ami, s’est gravement disputé avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.

Mais Ruby a des réserves d’intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l’existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu…

Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c’est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !


Mon avis :

Je pense qu’il n’est pas nécessaire de tourner autour de pot. Ce roman était pour moi l’occasion de découvrir une nouvelle autrice prometteuse qui, semble t-il, avait déjà conquis ses lecteurs avec Nous les menteurs. Malheureusement, je ne peux pas dire que je sois très emballée par ma lecture (ou alors je serais une belle menteuse). Pour autant, je n’ai pas non plus passé un désagréable moment. Je dirais que je suis en quelque sorte mitigée. Ni déçue ni vraiment enchantée; neutre.

Je vais tout de même commencer par les points positifs. Tout d’abord, ce qui m’a réellement plus dans ce roman, ce sont les annotations de Ruby. J’avais l’habitude de voir ça dans les ouvrages scientifiques et la façon dont l’autrice les a détourné m’a charmé. Un bon point qui rejoint le style général de l’ouvrage qui est frais et divertissant. Il y a aussi certains personnages qui m’ont fait sourire et qui ont suscité mon intérêt.

Mais, et c’est fort regrettable, Ruby n’en fait pas partie. Je n’ai pas accroché avec elle, et ce jusqu’à la fin. Elle est égocentrique et frivole. Son comportement m’a plus d’une fois fait soupirer et lever les yeux au ciel. Tout tourne autour de la petite Ruby qui est une pauvre victime. Mais non,Ruby n’est pas si innocente que ça et ses choix sont parfois déroutants. J’ai préféré, et de loin, les personnages secondaires qui, à mes yeux, sont un peu plus altruistes.

Je pense que c’est en grande partie à cause de Ruby que je n’ai pas adhéré à ma lecture. Et aussi au fait que l’histoire tourne un peu en rond. La première partie est intéressante, notamment avec les séances de thérapie et le fait qu’on veuille savoir ce qui s’est passé lors de la soirée où Ruby voit sa vie basculer. La seconde partie quant à elle est beaucoup moins divertissante, voire même répétitive. L’intrigue n’avance pas et Ruby fait l’autruche, sauf à la fin où les choses commencent à bouger (enfin!). Au final, je n’ai pas pu m’empêcher de penser : « Tout ça pour ça ?. Mouais… ». Du coup, je ne sais pas si je vais me lancer dans la suite qui devrait être publiée en 2018. Même si cette lecture est loin d’avoir été une torture, la fin ne m’a pas donné envie de retrouver ces personnages pour une prochain round.

Mais qui sait ? Peut-être que je changerais d’avis d’ici là. En attendant, je vous souhaite de bonnes vacances (sous cette chaleur torride) et de bonnes lectures à tous !

Gros bisous à vous mes petits bouquineurs.

Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 


L’autrice :

E. Lockhart

E. Lockhart, de son vrai nom Emily Jenkins, est un écrivain, auteure de livres illustrés pour enfants, de romans pour jeunes adultes et adultes.
Son père est le dramaturge Len Jenkin (1941). Lockhart est le nom de jeune fille de sa grand-mère maternelle.
Elle a grandi à Cambridge en Massachussetts et à Seattle dans l’État de Washington et a fait ses études à la Lakeside School, un lycée privé de Seattle ainsi qu’au Vassar College. Elle est diplômé de l’Université Columbia, où elle a obtenu un doctorat en littérature anglaise.
En 2017, Casterman publie les deux premiers tomes de la série Ruby Oliver: « The Boyfriend List » (2005) et « The Boy Book » (2006) sous le titre « Un truc truc comme un biscuit craquant ».
Emily Lockart est également auteur de « Nous les menteurs » (We Were Liars, 2014), thriller brillant au succès international mérité, classé dans ALA Top Ten Best Fiction for Young Adults en 2015.
Son roman « The Disreputable History of Frankie Landau-Banks » (2008) a obtenu de nombreux prix.
Elle est professeur de création littéraire de MFA program in Writing for Children à l’Université Hamline..

site officiel : http://www.emilylockhart.com/

(Source: https://www.babelio.com/auteur/E-Lockhart/137453)
Publicités

2 réflexions au sujet de « Un truc truc comme un biscuit craquant, de E. Lockart »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s