Accueil·Fantasy·Mes chroniques

Re:Zero, de Tappei Nagatsuki

« Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro »

 

 Genre : Fantasy
 Nationalité : Japon
 Traduction : Yoan Giraud
 Date de publication : 2017
 ÉditeurOfelbe

Illustrations : Shinichirou Otsuka

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149

 

 


Résumé :

En rentrant de la supérette, Subaru Natsuki est soudain transporté dans un autre monde. Pourtant, aucun invocateur ne l’attend, et le danger accule déjà le jeune homme sous la forme de brigands. Par chance, il est sauvé par une magnifique et mystérieuse jeune femme aux cheveux argentés et son esprit félin. Sous prétexte de rembourser sa dette, Subaru l’assiste dans la recherche d’un objet qui lui a été dérobé. Mais alors qu’ils trouvent enfin une piste, Subaru et sa compagne son attaqués par surprise et perdent la vie. Du moins, c’est ce que pensait le jeune homme jusqu’à ce qu’il rouvre les yeux à l’endroit même où il avait été invoqué.


Mon avis :

Pour bien débuter cette chronique, je me dois de remercier les éditions Ofelbe ainsi que Livraddict pour ce partenariat qui, en plus de m’avoir divertit admirablement, m’a permis de renouer avec les light novels !

Maintenant, entrons dans le vif du sujet si vous le voulez bien. La première chose à dire sur ce roman est qu’il est très intriguant. De fait, après ma lecture, je me pose encore bon nombre de questions. Cela est partie dû au fait que l’on rentre directement dans le vif du sujet. Subaru est invoqué dans un autre monde mais on ne sait ni pourquoi, ni par qui. Ce premier tome répond à notre première question, du moins en partie, mais la deuxième reste indéniablement un mystère. Et ce n’est pas pour me déplaire, au contraire.

D’autant que l’histoire est relativement bien menée. Relativement car je déplore tout de même un petit côté répétitif mais qui au final est très vite oublié, ne serait-ce que grâce aux personnages. Ces derniers sont attachants et possèdent des personnalités bien définis. Mais ce que j’aime le plus, c’est le fait que Subaru est un anti-héros dans les règles de l’art. Non dénué d’humour, il est aussi faible qu’amusant. C’est ce genre de personnage « hors normes » qui me plaît. Les autres personnages, notamment Felt, m’intrigue beaucoup. Je sens que les prochains tomes dévoileront pas mal de choses au sujet des divers personnages (du moins je l’espère !).

L’autre aspect qui balaye ce léger défaut cité plus haut est l’histoire en elle-même et les nombreux mystères qui la composent. C’est simple, on veut connaître la suite. Impossible de rester sur cette fin qui n’en dit que trop peu voire rien du tout. Par ailleurs, l’action est présente sans pour autant alourdir le récit et les scènes de combats m’ont beaucoup plus (si on fait abstraction du côté un peu gore avec lequel j’ai encore un peu de mal). En fait, en y repensant, j’ai l’impression d’avoir lu un jeu vidéo. Je sais que dit comment ça c’est un peu étrange mais c’est véritablement mon ressenti.Et c’est loin de me déplaire. Il ne faut pas non plus oublier le style de l’auteur qui, pour ma part, me convient tout à fait de part sa fluidité et la proximité qu’il installe avec son lecteur. Je ne parle même pas des illustrations qui sont vraiment magnifiques mais pas assez présentes à mon goût (faut dire que je suis gourmande). Le petit plus, qui est loin d’être négligeable, et la présentation des personnages au début du roman. Je trouve que cela permet de s’immerger encore un peu plus dans le récit.

Au final, sans que cela soit un coup de coeur, il est clair que je lirais la suite avec plaisir, ne serait-ce que pour avoir la satisfaction de découvrir quelques uns des mystères de cette histoire. 

En attendant je vous dis à bientôt pour une nouvelle chronique et vous fais tout plein de bisous !

Et encore merci auxÉditions Ofelbe et  à Livraddict  !


L’auteur :

Résultat de recherche d'images pour "No avatar"

Tappei Nagatsuki est né en mars 1987. Il passe ses journées à écrire et à couper de la viande dans un coin perdu de la préfecture de Saitama. Ils se révèle plus actif la nuit que le jour et il fait également preuve d’un gros appétit. Il est plutôt sensible aux histoires et on l’aperçoit souvent chez le libraire. Ces derniers temps, il rêve de voir ses livres alignés sur les étagères et il affiche de façon chronique un sourire en coin. Attention, il peut mordre si on l’approche trop.

Résultat de recherche d'images pour "No avatar"

Shinichirou Otsuka est un illustrateur japonais originaire de la préfecture de Kumamoto. Il dessine principalement pour des jeux vidéos, mais aussi pour les illustrations de romans. Ses oeuvres représentatives sont Conception ou encore Summon Night Craft Sword Monogatari.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s