Accueil·Contemporain·Jeunesse·Thriller

Mirror Mirror, de Cara Delevingne et Rowan Coleman

« C’est comme un rêve, un bref aperçu du futur, qui ne dure pas plus d’une seconde, mais peu importe, une seconde suffit … à me rendre espoir »

 

Genre : Jeunesse, Thriller
 Nationalité : Angleterre
 Date de publication :  Octobre 2017
 Éditeur : Hachette romans

Traduction : Alice Delarbre

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149

 

 

 

 


Résumé :

Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.

Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.

C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal ? Connaissaient-ils vraiment Naomi ? Se connaissent-ils vraiment ?

Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil : nul ne peut réparer un miroir brisé.


Mon avis :

On dit que la curiosité est un vilain défaut. Certes. Mais difficile de ne pas céder à la tentation lorsque l’on entend parler que de ça … Alors oui, je suis faible, j’ai cédé à la tentation. Sans toutefois m’attendre à grand chose. Peut-être avais-je pressenti que beaucoup de strass et de paillettes, ça ne fait pas tout …

De fait, même si dans l’ensemble ce roman est resté une lecture agréable, ce dernier souffre de plusieurs faiblesses qui ne sont pas négligeables. L’une d’elle, et non pas des moindres, la surabondance de rebondissements. Habituellement j’apprécie les rebondissements, ils permettent de relancer l’action et de relancer le suspens. Mais dans le cas présent, certains d’entre eux n’apportent rien et ne font qu’allonger de quelques pages l’histoire. À trop vouloir en faire, l’histoire perd en crédibilité. Il manque une petite touche de finesse dirais-je.

Autre point qui m’a déplu, c’est le fait que l’intrigue principale, à savoir l’enquête sur ce qui est arrivé à Naomi, passe souvent, trop souvent au second plan et du coup l’affaire se résolve un peu trop facilement à mon goût. Enfin, pas tant que ça, mais tout de même. Et puis, pour ne rien vous cacher, rien n’est vraiment imprévisible. Je me doutais quelque peu de la fin. Du déjà-vu en fait. Il n’y a qu’une seule chose qui m’a surprise, dans le bon sens cette fois, et je crois que c’est ce que j’ai le plus aimé dans ce roman.

Ça et le fait qu’il est question de l’adolescence et des problèmes que l’on peut rencontrer. Alcoolisme, homosexualité, amitié, famille et amour se côtoient de façon relativement juste. L’ensemble est orchestré à travers des personnages sympathiques mais sans plus. Aucun d’eux ne m’a vraiment touché, pas même Red (qui est légèrement fatigante avec ces monologues par moment, et qui le dit elle-même …).

Néanmoins, je ne me suis pas ennuyée et ça, c’est positif. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé l’idée d’intégrer des éléments tels que Instagram ou des sms à chaque début de chapitre. Cela rend l’ensemble vivant et distrayant. Et puis, un point essentiel également, il se lit rapidement et véhicule un message positif. En somme, je dirais que j’ai été agréablement surprise même si le roman ne m’a pas complètement conquise. Entre vous et moi, je m’attendais à pire. Mais finalement, c’est un roman qui plaira sans aucun doute à un public adolescent.

Même si la curiosité est un vilain défaut, je ne regrette pas de l’avoir pleinement assouvie. Ce roman, sans être la révélation du siècle, est un ouvrage distrayant qui m’a rappelé mes années lycée. Un peu de nostalgie, c’est pas si mal !

Bisous à vous mes petits bouquineurs

Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 


Les auteurs :

Cara Delevingne est une actrice et mannequin britannique.

 

 

 

 

 

 

Rowan Coleman est romancière. Elle vit avec son mari et ses cinq enfants dans le Hertfordshire.

son site: http://rowancoleman.co.uk/ 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s