Accueil·Manga / Bande dessinée·Mes chroniques·Seinen

Green mechanic (Tome 1), de Yami Shin

Genre : Shonen

Nationalité : France

Date de publication : 2017

Éditeur : Ki-oon

Note :  icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149icones_01149

 

 

 

 


Résumé :

Les êtres humains ont fait de leur planète un désert recouvert d’ordures. Le seule endroit habitable est la Mégapole, ville géante où s’entassent hommes et robots, ainsi que les mystérieux Erzats, créatures monstrueuses pourchassées par la Milice. Dans ce monde en perdition survit Misha, jeune orpheline aux dons d’empathie sur-développés. Incapable de contrôler sa capacité à lire les émotions des autres, elle se tient à l’écart de ses semblables. C’est pourtant grâce à ce pouvoir qu’elle trouve Reborn, un robot morphing errant sans mémoire au milieu d’une décharge.

Cette merveille technologique est capable d’adopter n’importe quelle apparence. Sans hésiter, la jeune fille lui fait prendre la forme de Mickael, son meilleur ami, dont elle est sans nouvelles depuis qu’il a été enlevé par un groupe d’Ersatz il y a dix ans. D’où viennent ces créatures ? Que deviennent ceux qu’elles capturent ? Nul ne le sait… Pour retrouver son compagnon, Misha rejoint les Renforts, un groupe de guerriers et d’enquêteurs hors pair ! En échange de leur aide, elle met à leur service ses capacités psychiques et son aptitude à faire de Reborn une armure surpuissante. Le combat pour la vérité commence !


Mon avis :

Ce n’est pas le premier manga français, « manfra » ou « franga » comme certains les appellent (mais qui pour moi reste un manga) que j’ai le plaisir de lire. En effet, l’une de mes séries préférées, Pink diary n’est autre qu’un manga français réalisée par la talentueuse Jenny. Alors quand j’ai eu l’opportunité de découvrir une nouvelle auteure qui, a ce que j’avais pu lire sur la toile, révolutionnait la science-fiction avec son manga Green mechanic, je n’ai pas tergiversé longtemps.

Et je ne dirais qu’un seul mot (enfin pour l’instant) : SUPERBE ! Ce manga éclectique est une petite pépite que l’on dévore d’une seule traite. De l’action justement dosé, des personnages attachants et bien travaillés, sans oublier un coup de crayon bien affûté et une pointe d’humour, il y a pas de doutes, c’est la recette du succès. Dès les premières pages, j’ai été happée dans ce monde futuriste quoique pas tellement au final. Yami Shin a su créer une ambiance post-apocalyptique entraînante et intrigante que l’on prend plaisir à découvrir. À travers son histoire, bien que cette derrière soit fantaisiste, elle nous offre un aperçu ce que sera probablement notre avenir proche. Et c’est ce qui fait qu’on se sent proche des personnages.

D’autant plus que la mangaka est parvenue à  créer une personnalité propre à chacun d’eux tout en trouvant un juste équilibre. Misha, la jeune femme pourvue d’une sensibilité accrue s’oppose à Reborn, ce robot froid doté d’une logique implacable. De leur côté, Setsuna et Neil forme un duo amusant et attendrissant. Ce quatuor évolue en harmonie avec une grande justesse. Je dois reconnaître que j’ai une très légère préférence pour Reborn graphiquement. Mais pour le reste, j’aime chaque personnage et je suis curieuse de découvrir ce qui les attend, de les voir évoluer.

Maintenant, l’intrigue. Là encore, Yami Shin a visé juste. Je craignais qu’il y ait trop d’action et que cela devienne brouillon. Mais j’ai été au contraire agréablement surprise. L’action est présente mais pas trop, les scènes de combat ne perdent pas de lecteur et en plus de cela, le suspens est au rendez-vous. D’autant plus que la mangaka sait parfaitement jouer avec nos nerfs en terminant ce premier tome sur un énorme cliffhanger qui nous donne tout simplement envie de nous jeter sur la suite ! Il ne faut pas non plus oublier la petite pincée de romance qui  lentement prend place dans l’intrigue sans s’imposer avec de gros sabots : je dis oui et encore oui !

Avec des mangaka comme Yami Shin, l’avenir du manga français à de beaux jours devant lui. Car je suis persuadée que lorsque que vous aurez croqué dans ce manga made in France, vous ne serez plus capable de vous arrêter ! D’ailleurs, je vous laisse, la suite m’attend ! 

Bises à vous mes petits bouquineurs !
Tous droits réservés. 

 

 

 

 

 

 

 


La mangaka:

Yami Shin est la gagnante du tremplin Manga organisé par les éditions Ki-oon. À l’âge de 20 ans, passionnée par le dessin, la jeune femme se plonge dans l’univers du fanzinat et du webcomic. À l’aise avec tous les registres, Yami Shin propose pour sa toute première œuvre professionnelle une incursion dans un univers post-apocalyptique où s’entremêlent avec brio action, combat, suspense et romance.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s