Accueil·Contemporain·Jeunesse

Hilda et la Grande Parade, de Luke Pearson et Stephen Davies

« Exploratrice, aventurière, dessinatrice, Hilda est aussi l’amie de toutes les créatures de la vallée. Enfin, de presque toutes … »

 

Genre : Fantastique, Jeunesse
Nationalité : Angleterre
Date de publication : 2019
Éditeur : Casterman

Traduction : Basile Béguerie

Noteicones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 


Résumé :

À Trollbourg, loin de ses camarades magiques et la nature sauvage, Hilda essaie de s’habituer à sa nouvelle vie. Bien qu’elle se soit fait un ami, la ville lui parait si grande, si inhospitalière… et quand Hilda et sa mère sont séparées au cours de la Grande Parade, c’est encore pire ! Est-ce que Trollbourg, ce labyrinthe de béton, ressemblera un jour à un foyer ?


Mon avis :

De temps en temps, retomber en enfance, ça fait un bien fou ! Et grâce à Hilda et ses folles aventures, ce fut fort divertissant !

Car avec Hilda, pas le temps de souffler ! Notre héroïne aux cheveux bleus ne manque pas une occasion de partir à l’aventure et d’affronter le danger. Les chapitres défilent sans qu’on s’en aperçoivent tant on est absorbé par les péripéties que rencontre la petite fille. Malgré des débuts difficiles dans sa nouvelle ville et sa nouvelle école, la courageuse Hilda finit par se lier d’amitié avec deux nouveaux compagnons, aux caractères totalement opposés au sien, et que ne manqueront pas de l’aider à mener à bien ses aventures. De fait, Hilda est une petite fille intelligente et intrépide et c’est ce qui m’a le plus charmé chez elle, ainsi que son amour pour les créatures magiques. D’ailleurs, en parlant de créatures, on ne manque pas d’en découvrir dans ce premier tome. De la plus minuscule à la plus gigantesque, c’est tout un univers fantastique que nous propose de découvrir les auteurs.

Mais ce que j’ai sans doute préféré dans ce roman, ce sont les illustrations qui ponctuent notre lecture. Ce n’est pas tant le coup de crayon mais plutôt cette ambiance qui s’en dégage, un peu comme-ci l’on regardait de vielles photos avec cette dominance de jaune, marron et blanc. À mon sens, cela contribue à l’aspect fantastique de l’oeuvre tout en apportant une pointe d’originalité. C’est aussi un excellent moyen de laisser voguer notre imagination et d’y apporter nos propres couleurs. En fait, tout est mis en oeuvre dans cette histoire pour chasser l’ennui et maintenir notre attention, que ce soit dans l’intrigue elle-même, ou bien dans les dialogues et les dessins. Je ne doute pas une seule seconde que cette lecture ravira les petits aventuriers en herbe !

Une chose est sûr, c’est que ce premier tome m’a donné envie de découvrir la série animée et de repartir à l’aventure avec  l’intrépide Hilda et sa bande pour découvrir les autres merveilles de Trollbourg. Après tout, il n’y a pas d’âge pour s’évader et partir à l’aventure n’est-ce pas ? 

Bisous à vous mes petits bouquineurs !
Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 


Les auteurs :

Luke Pearson est un illustrateur et un auteur de bande dessinée britannique.

Son site : https://lukepearson.com/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s