Accueil·Jeunesse·Thriller

Meurtre mode d’emploi (à l’usage des jeunes filles), de Holly Jackson

« Règle n°1 : Ne JAMAIS réouvrir une affaire classée »

 

Genre : Policier, Thriller, Jeunesse
 Nationalité : Angleterre
Date de publication : Mai 2019
 Éditeur : Casterman

Traduction : Julie Sibony

Noteicones_01149 icones_01149  icones_01149 icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Il y a cinq ans, Sal Singh s’est accusé du meurtre de sa petite amie, Andie Bell, avant de se donner la mort. La police est sûre que l’affaire est résolue. Toute la ville aussi. Sauf Pippa…
La jeune fille réouvre alors l’enquête et déterre un à un des secrets compromettants au sujet d’Andie.
La liste des suspects se rallonge. Mais à trop s’approcher de la vérité, Pippa alerte aussi le véritable meurtrier… se mettant elle-même en danger.


Mon avis :

Un pressentiment ou plutôt une conviction. Celle de l’innocence du « meurtrier » et l’envie de le prouver. Tout par de là et cela fut suffisant pour piquer ma curiosité. Sans parler de ce titre Ö combien intriguant. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde, pas même une microseconde pour me lancer dans cette lecture car je flairais le coup de coeur. Et vous savez quoi mon cher Watson ? Mon intuition ne m’a pas fait défaut ! 

De fait, ce roman n’est ni plus ni moins qu’un petit chef-d’oeuvre littéraire à mes yeux. D’ailleurs, je ne sais même pas par où commencer. Pourquoi pas par l’intrigue ? Je dirais que c’est une affaire rondement menée. Le suspens est présent du début à la fin sans aucun essoufflement. Par ailleurs, Holly Jackson sait comment surprendre ses lecteurs. Il n’y a pas l’ombre d’une incohérence, tout s’enchaîne avec fluidité ce qui rend la lecture très agréable. J’étais totalement happée par l’histoire et je me suis surprise à vouloir connaître la vérité à tout prix tout comme notre héroïne Pippa.

D’ailleurs, quand est-il des personnages ? Une fois de plus, je n’ai rien à redire. Pippa est une jeune fille lambda intelligente et déterminée, peut-être un peu tête brûlée mais pas moins attachante. Elle n’est pas parfaite et ça je dis MERCI !  Bye bye les clichés ! Je me suis très vite attacher à elle, tout comme à Ravi et aux autres personnages. Les personnalités et les comportements sont très bien travaillés au point que l’on peut se demander si ce sont bien des personnages fictifs. Mais l’un des points que j’ai le plus aimé, c’est que la romance est présente mais à toute petite dose, parsemée de-ci de-là. Elle n’est pas imposée, au contraire, elle fait sens dans le récit et apporte un petit plus. De même, bien que l’on suive le déroulement de l’enquête aux côtés de Pippa et que nous n’ayons que son point de vue, le fait que le récit soit à la troisième personne est selon moi un véritable plus. Cela permet un certain détachement vis-à-vis de l’héroïne sans pour autant avoir un point de vue omniscient. Je m’explique. Cette « distance » avec le personnage principal permet au lecteur de se concentrer pleinement sur le déroulement de l’intrigue et d’avoir l’impression de prendre part à l’enquête. Enfin, ce n’est que mon point de vue.

Autre point que j’ai particulièrement apprécié c’est le message que l’auteure nous transmet à la fin de son roman. « Ne jamais se fier aux apparences » tel pourrait être la citation accompagnant ce roman. Je ne vous en dis pas plus car il serait criminel de vous ôter le plaisir de découvrir le pourquoi du comment.

En somme, il m’est impossible de relever un seul grief contre ce roman. Ou peut-être celui qu’il n’est pas assez long ? En fait, même ça je ne peux pas le dire. Toutefois, je ne dirais pas non à une suite, d’autant plus que la fin de l’histoire reste ouverte dans le sens où tous les mystères soulevés n’ont pas été résolus. Retrouver Pippa et sa bande pour une nouvelle enquête périlleuse prochainement est une idée des plus séduisante. D’autant que la plume d’Holly Jackson n’est en rien déplaisante.

Pour terminer, je n’ai qu’une chose à dire : Ne perdez plus une minute, munissez-vous de votre bloc-notes, d’une loupe et de tout autre accessoire nécessaire pour mener l’enquête et partez en quête de vérité avec Pippa, vous ne le regretterez pas.

 

Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 


L’auteure :

Holly Jackson a 26 ans et est diplômée d’un master creative writing.

A Good girl’s Guide to Murder est son premier roman.

(source : https://www.casterman.com/Jeunesse/Auteurs/jackson-holly)

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s