Accueil·Contemporain·Jeunesse·Romance

Le Dernier Magicien, tome 2 : Les Cinq Artéfacts, de Lisa Maxwell

« Retrouve les Artéfacts.

Surveille le Magicien.

Sauve le Passé.« 

 

Genre : Fantastique
Nationalité : États-Unis
Date de publication : 2019
Éditeur : Casterman

Traduction : Corinne Daniellot

Noteicones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149 icones_01149

 

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Le pouvoir du Livre vit en Harte désormais, obligeant le Magicien à lutter chaque  jour, chaque minute pour ne pas céder tout entier à cette inconscience dévastatrice.  Inconsciente du tourment qui ronge son ami, Esta poursuit un seul but : retrouver les Artéfacts qui menacent l’avenir de la magie. Grâce à sa prodigieuse affinité, la jeune magicienne entraîne Harte à Saint-Louis, en 1904, là où sont cachés les précieux objets. Ils se mêlent au combat qui fait déjà rage dans la ville. Les mages Antistasi rivalisent de subterfuges et d’actes de magie de haut vol pour s’emparer du pouvoir. Sans compter qu’un nouvel adversaire se tient tout près d’Esta, dont elle est à mille lieues d’imaginer l’identité : le Magicien lui-même …


Mon avis :

Après une longue attente, il était enfin venu l’heure de repartir dans le passé et pour cela, nul besoin d’une DeLorean, la magie des mots suffisait. Et qu’est-ce qu’il me tardait de retrouver ceux de Lisa Maxwell !  Mais cette suite saurait-elle m’envoûter autant que la dernière fois ? La réponse à cette question se trouvait au coeur des pages de ce roman, ne restait plus qu’à m’y plonger.

Que dire ? Si ce n’est déjà que mes craintes me paraissent dérisoires après ma lecture. Cette suite est indéniablement à la hauteur du premier tome. La recette reste la même et on ne peut que la savourer une nouvelle fois. Je ne vais pas vous cacher que le début a été un peu compliqué pour moi, surtout les 100 premières pages, car il m’a fallu du temps pour resituer les événements et les personnages (qui sont assez nombreux). Mais une fois ce petit malaise passé, ce ne fût que du plaisir.

L’intrigue est à la fois complexe et fluide. De fait, ce n’est pas uniquement le point de vue de l’héroïne qui est présenté mais celui de tous les personnages « principaux ». On oscille entre chacun d’eux jusqu’à la dernière page ce qui contribue grandement à la richesse du récit. De fait, cela permet au lecteur de suivre plusieurs intrigues au sein même de l’intrigue principal. Dès lors, difficile de s’ennuyer puisque notre attention est sollicité à chaque instant, sans pour autant que cela devienne pesant ou incompréhensible. Par ailleurs, les événements s’enchaînent à la perfection, sans la moindre incohérence et, chose très importante, sont vraisemblables. C’est sans doute ce qui rend l’ensemble plaisant à lire car Lisa Maxwell n’abuse pas des retournements de situation pour créer de l’action et relancer le récit. Cette dernière sait comment nous surprendre et par dessous tout comment nous captiver surtout avec cette fin au doux goût de mystère.

En effet, en plus d’une intrigue riche et forte en émotion, l’autrice met en scène des héros et non des super-héros et cette nuance est importante. Nos héros rencontrent des difficultés, commettent des erreurs et n’ont pas constamment réponse à tout. Ils ne sont pas infaillibles et c’est grandement appréciables car cela les rend réalistes et surtout attachants. Dans ce second tome, de nouveaux personnages font leurs apparitions et comme pour les précédents je me suis rapidement attachés à eux. Ils sont différents des héros « traditionnels », chacun d’eux possède un caractère bien définit et unique. Toutefois, bien que j’apprécie tous les personnages, j’ai un léger faible Jianyu. Ce tome nous permet d’en apprendre un peu plus sur son histoire personnelle (et sur celles des autres également), chose que j’espérais secrètement après ma lecture du tome précédent alors je n’ai pas boudé mon plaisir. Par contre, je dois reconnaître que je me suis un peu désintéressée de la romance entre Esta et Harte, le jeu du chat et de la souris commence à être légèrement agaçant même s’il est compréhensible et légitime par rapport aux événements. Mais il faut dire que je suis un poil tatillon lorsqu’il s’agit de romance. En fait, ce qui fait tout le charme de cette histoire c’est qu’on s’attache à tous les héros mais aussi aux « méchants » que l’on adore détester.

D’autant plus qu’à travers ses personnages, l’auteure n’hésite pas à évoquer des sujets tels que le racisme, l’homophobie ou les travers du pouvoir. Celle-ci confronte les différents points de vue de ses personnages, met en lumière les préjugés à travers sa fiction et pousse ainsi le lecteur à réfléchir à son tour sur ses questions. Et pour ma part, je ne peux pas m’empêcher de faire le lien avec les événements actuels et notre société et c’est sans aucun doute l’une des raisons qui me font autant aimer la plume de cette enchanteresse des mots.

Le coup de foudre pour l’histoire de ses Mages destinés à sauver la magie s’est transformé en véritable d’histoire d’amour et je crains que l’attente pour connaitre son dénouement ne soit un vrai supplice. Ce roman est empreint de magie,  je vous le garantie. 

Bisous à vous mes petits bouquineurs !
Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 


L’auteure :

Lisa Maxwell est née dans L’Ohio. Elle a déjà publié plusieurs livres et a été aussi tour à tour libraire, enseignante, éditrice et désormais écrivain. Le Dernier Magicien est le livre qui l’a faite entrer dans la cour des grands.

 

Son site : https://www.lisa-maxwell.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s